articles - Arnacoeurs Côte d'Ivoire ©
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2021 7 11 /07 /juillet /2021 11:30

 

 

 

Depuis plusieurs mois, la maman de Marielle* est victime d'un faux amoureux manipulateur sur Internet.

Elle a extrêmement peur qu'elle ne se ruine pour lui et tombe en dépression.

Par Thierry Roussin

 

 En fin d’année 2017, Marielle a observé que sa mère entretenait une relation par le biais d’Internet. « Au début, je n’étais pas trop inquiète mais je me disais qu’il fallait que je reste vigilante ». Mais très vite elle constate que cette relation est toxique et que sa mère, âgée de 71 ans, est sous l’emprise d’un « brouteur » (1).

 

Chantage et argent

 

En regardant de près les conversations, Marielle remarque qu’il est principalement question d’argent, de sentiment et de chantage.

 

« Dans un message par exemple, il lui dit que si elle arrête d’envoyer de l’argent, il ne pourra plus se connecter et leur histoire d’amour ne pourra pas continuer ».

 

La retraitée, veuve, est rapidement tombée sous le charme de ce bel homme de 46 ans qui, peu de temps après l’avoir contactée sur une célèbre messagerie, lui a envoyé un bouquet de fleurs. Le petit cadeau à 35 euros fait son effet et il y ajoute un ingrédient pour l’alpaguer encore mieux.

 

« Dans les messages, on voit qu’il sait parfaitement y faire avec elle. Il lui dit qu’elle est extraordinaire et qu’il ne peut pas se passer d’elle ». Résultat, elle devient totalement dépendante de cet homme fantôme. Quand elle n’a pas de message de lui, elle ne va pas bien, elle est en panique et elle ne dort plus. Elle est complètement sous son emprise et elle gobe tout ». Un des techniques des « brouteurs » est de laisser penser qu’ils sont dans la galère. Celui-ci a fait croire qu’il a été victime d’une intoxication alimentaire en Afrique et l’hôpital lui réclame 900 euros. La maman de Marielle lui explique que « ce n’est pas possible, je t’ai déjà envoyé 600 euros hier ». Immédiatement, il se pose en victime et reproche « de ne pas te soucier de moi ».

 

 

« Elle a coupé les ponts »

 

Selon les calculs de Marielle, sa maman aurait déjà envoyé 7 000 euros à son « brouteur », « mais il est tout à fait possible que ce soit davantage ». Elle se dit très inquiète pour elle parce qu’elle est dépressive.

 

« Des amis ont tenté de l’alerter et de lui dire qu’il s’agissait d’une arnaque mais elle a coupé les ponts. Elle ne veut plus voir grand monde, elle s’enferme dans son histoire avec cet homme ».

 

La grande crainte de Marielle est que sa maman vide ses comptes et, pire, « qu’elle fasse ensuite des crédits à la consommation pour continuer à envoyer de l’argent. Si c’est le cas, avec sa petite retraite elle ne va pas s’en sortir ». Si la retraitée stoppe les envois, l’homme va très probablement la laisser tomber. « Que va-t-il se passer pour ma mère quand cela va arriver ? Elle risque de sombrer psychologiquement et on ne sait pas comment cette histoire peut se terminer ». Il faut mettre fin à ce drame, mais comment ?

 

 

« J’attends beaucoup du tribunal »

 

Marielle a remué ciel et terre pour tenter d’alerter les autorités et obtenir de l’aide. « Au début, il faut bien dire que j’avais le sentiment d’être très seule face à ce problème. La gendarmerie ne pouvait pas m’aider puisque c’est ma mère qui devait porter plainte contre cet homme ». Évidemment, elle ne peut s’y résoudre.

 

« Au greffe du tribunal on m’a expliqué qu’il fallait un certificat d’un médecin agréé par leur service pour faire reconnaître le fait que ma mère ne pouvait pas gérer sa vie. On m’a aussi dit que ma mère devait voir un psychiatre mais, évidemment, elle n’a pas accepté car elle estime qu’elle n’a pas de problème ».

 

Finalement, Marielle s’est directement adressé au procureur de la République qui, actuellement, fait évoluer le dossier.

 

« Normalement, il doit y avoir une audience en juin et j’espère que le tribunal va demander une vérification des comptes de ma mère pour savoir si d’autres personnes ne profitent pas de sa naïveté ».

 

Au-delà de cette analyse des comptes, Marielle pense que « le mieux pour ma mère serait qu’elle soit sous tutelle pour la protéger. Cela permettrait déjà qu’elle coupe tout contact avec cet homme qui aujourd’hui la rend très vulnérable ».

 

Dans son malheur, cette retraitée a au moins la chance d’avoir une fille pour l’aider à sortir d’une spirale infernale. Toutes les victimes ne peuvent en dire autant et finissent ruinées, financièrement et psychologiquement.

 

*Il s’agit d’un prénom d’emprunt

 

(1) Le « brouteur » est un cyberescroc, c’est-à-dire un criminel du numérique exploitant essentiellement la naïveté, la cupidité en usant d’une arme secrète et redoutable, la manipulation.

Repost0
28 juin 2021 1 28 /06 /juin /2021 15:30

 

Il y a longtemps que je n'ai pas publié de témoignage.

 

Tout simplement parce que je n'en n'avais plus la demande.

 

Et là, spontanément, Sonia tient à nous raconter sa mésaventure avec son brouteur.

 

Je vous livre son récit tel qu'elle me l'a transmis.

 

 

*******************************************************************************************************************

 

J'aurais aimé raconter mon histoire sur les 9 derniers mois à propos de Frank (Antoine) Rashford ou Perrin ou ? ??. Je l'ai rencontré l'année dernière en août grâce à Tinder. Je sortais d'une rupture amoureuse douloureuse et j'avais récemment subi une opération chirurgicale. J'ai craqué pour ses photos. Qui ne l'a pas fait ? Mais j'ai toujours pensé : trop beau pour être vrai. Pourtant, nous sommes rapidement devenus de bons amis. Il vivait encore à Liège, mais est revenu à Paris en septembre (Kremlin Le Bicêtre). Nous sommes devenus très proches. Ce qui m'a gênée, c'est qu'il m'a submergée trop vite avec toutes sortes de professions amoureuses, de petits noms .... Des poèmes tous les jours. Il a envoyé d'autres photos. Jamais en compagnie d'autres personnes. Une fois avec sa fille, Alice. Le 31/10, nous avons eu une très bonne conversation, et il s'est révélé. Il a raconté ses relations passées, sa fille décédée (morte de la drépanocytose) et son divorce (sa femme aurait émigré au Brésil). Comme mon ami a eu un accident, cela a créé un lien.

 

Le Courrier des lectrices : SoniaLe Courrier des lectrices : Sonia

Nous sommes devenus plus intimes, y compris sur le plan sexuel. Il a envoyé des photos et des vidéos explicites. Et m'a demandé de le faire aussi. J'ai vu cela comme un énorme problème, mais j'ai fini par le faire quand même. Mais sa tête est toujours restée hors de portée. Je n'ai jamais fait le lien pourquoi. Je l'ai relié à la personne sur les photos. J'étais, bien sûr, partout sur la photo et la vidéo. Un peu plus tard, il m'a demandé de l'argent. Pour son père malade. J'ai longtemps résisté, mais finalement 200 € ont été déposés. Pas à son nom. Étrange. Mais pour une Susanne Bley. Ses documents auraient été volés. Il était censé venir me voir vers Noël. Il ne l'a pas fait, car il avait besoin de 500 euros. Puis quelque chose s'est brisé en moi. Mais il est resté gentil et nous nous sommes toujours réconciliés. Il a oublié mon anniversaire, la Saint-Valentin, en octobre. Je lui ai acheté un cadeau pour chaque occasion. Avec le resserrement de Covid, je voulais le voir à la frontière. Mais il m'a envoyé promener. Je lui ai promis de lui envoyer ses cadeaux avec 100 euros. Mais il m'a donné une fausse adresse (il était à une adresse privée, protégée par la police). Finalement, je ne lui ai rien envoyé, car j'avais vu grâce à Google street view que quelque chose n'allait pas. Je l'ai bloqué 3 fois. Et débloqué à chaque fois. En mars, après le déblocage, il est mort de faim. J'étais vraiment désolé pour lui. Mais quand je voulais lui envoyer 100 euros, je devais le faire à Cotonou. J'ai refusé. Finalement, je suis parti pour le Bénin.

 

Le Courrier des lectrices : SoniaLe Courrier des lectrices : Sonia

 

J'ai demandé à venir 30 " sur WhatsApp. Il a refusé. Une fois à Cotonou, il a agi de nouveau normalement. Je lui ai demandé des photos. Il m'a envoyé une pelouse. Plus tard, la célèbre photo de la décapotable. Il a eu malaria. Il ne pouvait pas se payer ses médicaments. J'ai eu un accident, pour ainsi dire. J'ai envoyé la photo au lit. Je pensais que c'était Photoshopé. Il est devenu fou furieux. Je lui ai envoyé 100 $ de plus. Pas assez, il voulait 525 $. Parce qu'il s'était aussi cassé la jambe. J'ai commencé à me dissocier. J'ai contacté l'hôpital. Avec l'ambassade. Tout le monde m'a dit de rompre tout contact. Mais je voulais des réponses ! C'est ainsi qu'avant-hier, grâce à Google Image Search, j'ai fait la terrible découverte que "mon Frank" opérait depuis des années sous différents noms, Jean-Louis Durand ? Des dizaines d'autres. Mais là encore, un autre site a affirmé que la personne figurant sur les photos était la victime des photos les plus appropriées par des escrocs, et qu'une plainte avait été déposée auprès d'Interpol depuis des années. J'étais sous le choc ! J'ai lu tous les témoignages. Et bien sûr, hier, j'ai confronté "Frank" avec ça. Et maintenant, ça arrive. Nous avons parlé de 8 heures à 14 heures. Il était parfaitement au courant de toutes ces allégations. Mais il était affligé par le fait que des personnes avaient volé son identité pendant des années. Il avait donc décidé de se transformer ( !). J'ai demandé gentiment s'il voulait bien me donner son vrai prénom. J'ai dû jurer sur tout ce qui m'est cher que je ne le trahirais jamais. Il s'appelait Antoine. Et enfin, il a également donné quelques photos de lui-même. J'ai été choqué ! Il continue à prétendre qu'il est la personne des photos originales.

 

Le Courrier des lectrices : SoniaLe Courrier des lectrices : Sonia

 

À mes yeux, c'est un vulgaire escroc, un obsédé, qui s'est amusé de mes photos. Il m'a également menacé maintenant (et dans le passé). Je suis allé à la police. Cet homme est à mes yeux psychiquement non conforme. Et en plus de ça, dangereux. Je tiens à m'excuser auprès de la personne qui se cache derrière la véritable identité des photos. N'importe qui pourrait tomber amoureuse d'un si bel homme. Mais malheureusement je ne savais pas que le haut était outrageusement manipulé avec le bas d'un escroc crapuleux. Inutile de dire que je l'ai bloqué partout. Mais je suis sûr qu'il reviendra sous cette forme. Je ne peux pas non plus le scanner avec Google Image... Voilà, j'ai besoin de temps pour traiter ça. Mais on peut toujours me contacter, via ce site.

 

 

Ps : je sais qu’il est au courant de cette site, donc j’ai choisi de ne pas utiliser un autre nom. Il a mon adresse, mon nr de téléphone. Il m’a dit qu’il rentrait dans 15 jours de Benin, et après il venait en Belgique, pour me trouver, pour me rembourser, pour continuer une vie avec moi. Je lui ai fait pas mal de reproches en disant que personne ne va abimer sa figure si jolie pour éviter le critique négative, c’est à la police de résoudre ce problème. Ce n’est pas comme s’il est témoin d’un meurtre contre la maffia. Quant à moi ce monsieur est obsédé par ce profil, et obsédé par moi. Et il en a profité pendant 9 mois. Je lui pris en confiance de tout. Pourtant je ne suis pas bête. Je suis sous-officier pensionné à l’armée Belge, hôtesse de l’air, volontaire à des endroits différents … mais quand même tombée pour les charmes d’un profile faux …Ça doit être horrible pour le monsieur derrière les vrai photos …

 

 

Le Courrier des lectrices : SoniaLe Courrier des lectrices : Sonia
Le Courrier des lectrices : SoniaLe Courrier des lectrices : Sonia

 

Voilà une partie des photos qu'il m'a envoyé. Les photos et vidéos intimes je les garde évidemment pour moi, puisqu’elles ne sont pas relatées à la profile en question. L'individu avec sa chemise rouge est ...Antoine, transformé soi-disant par un chirurgien esthétique chinois. Pendant 9 mois il ne m’a jamais raconté qu'il avait un chien, Rex. Sachant que j'adorais le mien. Il me faisait même des reproches que je donnais trop d'argent à Zarah et pas à lui. J'espère que trouvez Cet individu dangereux. Mais je n’ai pas peur. J'ai pris mes précautions. Je suis sûr et certain qu'il lit votre site. Il était au courant de tout. Et ne comprenait pas pourquoi je ne l'aimais plus du coup à cause de son changement de visage. Je ne l'aimais déjà plus au moment qu'il a commencé à me demander de l'aide ...
Cordialement
Sonia

********************************************************************

 

Le Courrier des lectrices : SoniaLe Courrier des lectrices : Sonia

Remercions Sonia pour avoir eu le courage de témoigner afin d'éviter 

 

que  d'autres se fassent piéger.

 

J'ai signalé le faux profil à Facebook qui n'a pas voulu le supprimer !

 

 

 

Enfin, rappelons que toutes ces photos appartiennent

 

à un photographe du nom de Massimo L. décédé en 2014.

 

Nombreuses sont ses photos déjà répertoriées sur ce site !

Repost0

Présentation

  • : Arnacoeurs Côte d'Ivoire ©
  • Arnacoeurs Côte d'Ivoire ©
  • : Expériences d'arnaques et lutte contre les arnaqueurs sur les sites de rencontre. Photos et pseudos utilisés pour les arnaques notamment celles de Côte d'Ivoire
  • Contact

Dernière mise à jour

 

19  Juillet  2021

 

Recherche

Soutenez Arnacoeurs

Votre avis est important

Merci de me consacrer une  petite minute en

cliquant ici

Forum

Catégories

Photos Express

 

Trombinoscopes à destination des gens pressés  

  • Les appâts féminins : ici
  • Les appâts masculins :